FANNY RICHARD

VISAGES

FACES


2020


EXPO VIRTUELLE 
ensemble de pièces réalisé pour le salon C14 2020 reporté à 2021
/
Online exhibition
works made for C14 2020 fair post-poned in 2021





“Après s’en être éloignée quelque temps, Fanny Richard revient avec force à la sculpture. Elle s’attache aujourd’hui à traiter du visage comme fragment corporel mais surtout comme symbole identitaire et comme espace privilégié des manifestations émotionnelles. Le visage incarne le particulier dans l’universel et donne à voir les émotions qui soit traversent successivement un individu, soit résultent de vécus différents. A travers le thème du visage, Fanny Richard s’intéresse aux déterminismes (socio-politique, environnemental…) qui façonnent les tempéraments et les expressions de chacun. Elle exprime cette variable par la matière même, en préméditant des rapports conflictuels (grès noir et porcelaine, engobes sous ou sur émail) qui aboutissent inéluctablement à des fissures, à des béances, attendues, apprivoisées et accentuées. Parfois, le visage modelé est retourné pour livrer au regard de l’autre la mise en abîme d’un intime profond, en toute transparence et en toute vulnérabilité. Souvent, des fils, des trames, des grilles, fragiles, enchevêtrées et irrégulières, toujours assimilables au lien ou à son désir, viennent agrémenter ces ovales uniques. Fanny Richard poursuit ainsi dans la voie de l’expérimental qui depuis toujours la guide.”

Stéphanie le Follic-Hadida pour le catalogue C14-PARIS 2020-2021

/

“Fanny Richard returns with force to sculpture. Today she is committed to treating the face as a body fragment but above all as a symbol of identity and as a privileged space for emotional manifestations. The face incarnates the particular in the universal and gives to see the emotions which either cross successively an individual, or result from different experiences. Through the theme of the face, Fanny Richard is interested in the determinisms (socio-political, environmental ...) that shape the temperaments and expressions of each person. She expresses this variable through the material itself, by premeditating conflicting relationships (black stoneware and porcelain, engobes under or over glaze) that inevitably lead to cracks, gaps, expected, tamed and accentuated. Sometimes, the modelled face is turned over to reveal to the gaze of the other the mise en abîme of a deep intimacy, in all transparency and vulnerability. Often, threads, wefts, grids, fragile, tangled and irregular, always assimilated to the link or to his desire, come to embellish these unique ovals. Fanny Richard thus pursues the experimental path that has always guided her.”

Stéphanie le Follic-Hadida in catalog C14-PARIS 2020-2021




Le silence a pris fin
Silence end




Tu ne peux pas me posséder
You can't own me
30x20x14cm




Chaos
30x20x13 cm




































Les cicatrices peuvent fleurir
Scars can blossom
33x26x16cm





La douleur a disparu
Pain ‘s gone
60x20x12cm


Altérité
Otherness
37x22x12 cm




Cosmos
30x21x12 cm





Quel est ton genre? I
What’s your gender? I
33x22x25









Tout a fini par germer
Everything finally germinated 32x24x16cm






De passage
Only passing throught
35x22x22 cm



Et pourtant ça revient tous les mois
And yet it comes back every month

31x22x18 cm

































Quel est ton genre? II
What’s your gender? II
53x21x23cm






Il y avait trop d’amour pour nous deux
There was too much love for us
46x58x35cm